dimanche 25 juin 2017

Curtisii, aussi !


Oxygastra curtisii
Cordulie à corps fin


Le même jour que les Cordus à l'affut (il y a des jours, comme ça...) cette belle
un peu trop rare s'est offerte à mon objectif pendant quelques instants, qui plus est
sur un site où je ne l'avais jamais croisée... Toujours un peu timide
(ou prudente), elle adore se positionner sous une feuille, ou une branche...
Mâle adulte avec sa crête blanche sur S10, et de superbes yeux verts...
Images du 18 juin.








vendredi 23 juin 2017

Cordus à l'affût...


Cordulegaster boltonii
Cordulégastre annelé



Ça roule ! Désirés et attendus, les Cordulegaster boltonii ont trouvé leur vitesse de croisière !
Dimanche 18, en sortie d'isoloir, une visite au ruisseau qu'ils fréquentent assidûment
ne m'a pas déçu, d'autant que j'ai trouvé un nouveau poste d'affût qui s'est "libéré"
du fait de l'écroulement d'un arbre mort, et je ne perd pas au change comparé
à l'ancien poste, encombré et plein de ronces. Je n'avais pas encore installé
mes branches-appâts que déjà un mâle se posait près de moi !
Il étaient au moins deux, en recherche de femelles, en allées-et-venues le long
du ruisseau, se posant parfois au soleil quand ils ne se chamaillaient pas...
Au bout d'un moment, après plusieurs clichés : plus personne ! 
J'ai compris un peu plus tard en découvrant à quelques mêtres une femelle en ponte,
le temps de quelques clichés dans l'obscurité, sans les bons réglages, je vous les propose
néanmoins en témoignage. Images du 18 juin.













mardi 20 juin 2017

Très attendus les Cordus !


Cordulegaster boltonii
Cordulégastre annelé



Je m'inquiétais : la mi-juin passée, et pas trace de mes chers Cordulégastres !
D'habitude, je croise les premiers mi-mai, en maturation dans les allées ou prairies,
et plus tard en mode reproduction... Donc soulagé de rencontrer ce beau mâle
en fin d'émergence, dans les roseaux d'un ru entre deux étangs (j'y étais passé une heure
auparavant, mais ne l'avais pas vu, plus bas sur son support). Et je me suis mis à jour
ensuite, en rencontrant mâles en recherche de fiancées, et même une femelle en ponte,
(mais sans clichés) ce qui tendrait à montrer l'étalement dans le temps des émergences.
Images du 12 juin. En bonus Boyeria irene, ma première, une femelle capturée hier soir
dans le jardin, vers 18 h, à 3 m de hauteur dans un chêne, escabeau obligatoire.
Cliché très moyen, mais qui permet d'apprécier son art du mimétisme,
et nouvelle coche !













vendredi 16 juin 2017

Ceciliaaaaah !


Ophiogomphus cecilia
Ophiogomphe serpentin



Un point commun avec la chanson de Simon & Garfunkel : " Oh Cecilia, I'm down
on my knees"... Effectivement j'étais bien à genoux devant la belle, ce jeudi soir
à... 18 h 43 ! Qui a dit que les libellules étaient des couche-tôt ?
J'étais parti au "coup du soir" vers 17 h 30 dans la prairie voisine, malgré le vent
(et suivre des yeux une lib au-dessus de hautes herbes qui ondulent,
ça pique !). entrevu des Cordus, mâles et femelles encore au turbin à 18 h
passées, des Gomphes jolis à l'étang voisin, un O. cancellatum en bordure
de haie au retour, et... Cecilia ! Surprise en plein casse-croûte qui plus est !
Le temps de quelques clichés de son meilleur profil, me suis déplacé
pour un 3/4 face, mais pfuit ! elle a passé la haie direction le jardin...
I'm begging you please to come home... Où je ne l'ai pas revue.
En bonus le Gomphus pulchellus de l'étang... Images du 15 juin.









lundi 12 juin 2017

Façon castor ?


Leucorrhinia caudalis
Leucorrhine à large queue



C'est toujours un de mes best of de l'année, toujours espéré, pas souvent exaucé.
Vue en 2012, puis rien jusqu'en 2016, et de retour cette année !
Ce qui serait bien, ce serait de trouver sur le site (étang voisin) une femelle,
qui pourrait être le signe d'une implantation durable...
L'étonnant c'est qu'à ces trois reprises, je les ai toujours observées
dans la même partie de l'étang, à 10 m près... 
Voici donc le millésime 2017, images du 10 juin.












vendredi 9 juin 2017

Rayon nouveautés...



Ce mercredi était jour d'une de mes visites annuelles aux prairies humides
vers la confluence Loire/Indre. L'an passé, j'avais eu droit à inondations et orages,
cette fois tout était parfait, à l'exception des rafales de vent et de quelques nuages...
Et les prairies n'étaient pas fauchées, herbe jusqu'à la taille, parfait...
Trois nouvelles coches en récompense, avec dans l'ordre chronologique d'apparition :
Sympetrum sanguineum, Chalcolestes viridis et Oxygastra curtisii.

PS : il s'agit de mon 200 ème article ! 



Sympetrum sanguineum
Sympétrum sanguin

C'est juste le dédut de leurs sorties, deux individus seulement rencontrés,
bientôt ils seront en nombre...





Chalcolestes viridis
Leste vert

Nombreuses émergences, mais tous allaient se crasher au décollage
dans des fouillis d'herbes près de ce bras mort de l'Indre... Sauf elle...







Oxygastra curtisii
Cordulie à corps fin

C'était un de mes objectifs du jour (avec Cecilia...), mais de là à en croiser trois...
Clichés moyens dans un environnement difficile, mais une belle coche quand même !








mercredi 7 juin 2017

Vous prendrez bien une larme... de Croco ?


Crocothemis erythraea
Crocothémis écarlate



Je crois bien que chaque année à la même époque je vous sors le même titre... Voici une semaine que sont apparus les premiers Crocos, qui loin d'être écarlates,se paraient tous de la même couleur dorée, mâles et femelles confondus...Et puis ce qui devait arriver est arrivé : le premier mâle rouge apparu avant-hier, en mêmetemps que les premières pontes...Images du 28 mai au 5 juin.